• AHSQ
  •  

Une saison remplie de choix difficiles

2019-06-14

Le choix principal des Jets a été : Échanger Duncan Keith ou le garder. Cela aillait déterminer ma participation en série et ma victoire pour la coupe.

 

Le début de saison

En début de saison les Jets ont commencé avec une impressionnante fiche de 15-3-3. Il flottait au sommet de la division et de la ligue. Les Jets pouvaient enfin croire qu'il s'agirait de l'année !

 

Acquisition de Duncan Keith

Puis, les Jets ont fait l’acquisition de Duncan Keith pour mieux épauler la défensive. Cela a été catastrophique pour les 29 prochaines parties, les Jets ont accumulé défaites par-dessus défaite pour graduellement descendre au classement, mais demeurait toujours dans la cour au série. La période Duncan Keith leur a donné une fiche de 14-15-0.

 

La dure décision

J’ai dû prendre une décision importante, malgré les cotes de Keith, la chimie ne fonctionnait tout simplement pas. J'ai considéré qu'après 29 parties, surtout avec le début de saison exceptionnelle, jamais le simulateur aurait inversé la situation et rendu Winnipeg invincible. Je devais me faire à l'idée que la chimie est importante.. Même si cela signifiait perdre au change en échangeant de nouveau Keith, c’était mieux que de ne pas faire les séries.

 

La date limite des échanges

Plusieurs transactions importantes ont eu lieu. Tyler Seguin jouait un rôle important dans l’équipe, par contre, il ne pouvait pas rester dans l’équipe avec la renégociation de contrat. Les Jets ont donc décidé de le laisser partir. Est-ce que les Jets auraient gagné la coupe Stanley si Seguin aurait resté dans l’équipe… je crois que oui, ce n’était pas un élément négatif au simulateur.

 

Il y a aussi eu l’acquisition de Brent Seabrook, qui se voyait un remplacement de Duncan Keith et qui n’avait vraiment aucune chimie à Washington. Finalement, Kevin Hayes et Pierre-Édouard Bellemare ont aussi été ajouté à l’équipe pour donner un peu de profondeur au  3e et 4e trio.

 

La fin de saison

Les acquisitions des Jets ont permis de terminer la saison avec une fiche de 16-11-5 dans les 32 dernières parties de la saison. Pas très exceptionnelle, mais beaucoup mieux qu’avec Duncan Keith…De plus, les Jets ont dû attendre jusqu’à la fin de saison pour s’assurer de se qualifier, a seulement 3 pts des Oilers qui ont raté les séries de peu. Les Jets ont donc fini au 7e rang et un défi de taille les attendaient en série sachant qu’ils n’auraient probablement jamais l’avantage de la patinoire.

 

Ce que j'ai appris de la saison sur le simulateur

Ce n’est pas toujours une question de talent dans l’équipe. Le simulateur a beaucoup de secret et il est important de l’écouter quand on perd continuellement. Pourquoi avec Duncan Keith j’ai obtenu un score de 14-15 et avec Brent Seabrook 16-11-5.. tout simplement car Keith était un mauvais fit dans mon équipe. Tout comme lorsque Washington s’est débarrassé de Seabrook et a failli accéder aux séries ou comme New York qui a échangé Rick Nash et a accédé au série. Parfois, ce n’est pas toujours de s’améliorer pour gagner, mais d’avoir le meilleur match. Comment savoir si le match est bon entre les joueurs ? Le seul moyen est de regarder le résultat de plusieurs parties consécutives, mais il ne faut surtout pas avoir peur d’échanger un bon joueur qui ne performe pas dans l'équipe.