• AHSQ
  •  

Pas de passe-droit, des séries loin d'être gagnées d'avance

2019-06-14

Le secret des Jets

Avec 10 parties à faire dans les saisons, les Jets réfléchissaient grandement à faire les séries, mais surtout a qui pourraient être ce premier adversaire. Il était impensable pour les Jets de pouvoir finir 3e de sa division, car l’avance de Dallas, Saint-Louis et Chicago était bien trop importante. Par contre, les Jets pouvaient choisir entre la 7e et la 8e position. A l’occurrence, un duel contre les gagnants de la coupe 2017-2018 et aussi meilleure équipe en saison régulière 2018-2019, les Hawks de Chicago ou bien la meilleure équipe entre Vegas et San Jose. Pour être franc, il était préférable pour les Jets de gagner pour terminer au 7e rang et donc affronter une équipe de la division Pacifique.

 

La combinaison de fin de saison des Jets

On venait de terminer la saison avec une fiche de 16-11-5, par contre dans les 10 dernières parties, je sentais vraiment bien la chimie du 1er et 2e trio. Mikko Koivu a joué sur le 3e trio toute l’année, par contre lorsque j’ai mis ce passeur en compagnie des 2 butteurs : Malkin et Carter, j’ai vraiment senti que cela faisait la différence. Sur le 2e trio Forsberg le butteur avec Marner et Lindholm pour les passes a aussi fait monter Forsberg a un autre niveau.

 

La première ronde contre Vegas

Vegas a été très actif en fin de saison pour les transactions. Il a même cédé du futur pour du présent en allant cherché Tyler Seguin, qui était mon meilleur pointeur.

 

La série a commencé avec 2 victoires consécutives de Vegas en temps règlementaire par la marque de 5-4 et 3-2. Il y a un facteur très important dans le simulateur que je considère : Lorsque le score se termine que par 1 pts de différence entre les 2 équipes (ou 2 pts pour les Empty Net), cela veut dire que le match aurait vraiment pu aller d’un côté ou de l’autre. Ce n’est donc pas le talent de l’équipe, mais plutôt la chance qui l’a faite gagnée. De plus, les matchs à domicile favorisent souvent l’équipe locale. Je n’avais donc pas à changer ma stratégie, mais seulement espérer que la chance revienne.

 

Et c’est ce qui est arrivé, un peu de chance dans les victoires de 7-5, 4-2 (à domicile) et 2-1 (à l’étranger), mais on a vu que les Jets avaient sûrement un peu plus de talent dans la victoire assez convaincante de 6-1.

 

 

La deuxième ronde contre Anaheim

Anaheim ne fait pas souvent ses lignes… je ne crois même pas qu’il l’est a fait durant la série. Au départ, ça m’a fait vraiment peur, mais quand j’ai vu que Ben Bishop (goaler de l’année) se retrouvait à jouer avec une condition de 95, 96 ou 97 disons que ça ma conforter, car je pense que si Anaheim avait bencher Bishop 1 partie pour le reposer à 100% en mettant son très bon numéro 2 le résultat aurait pu être très différent.

 

Une fois de plus, comme contre Vegas, les parties ont été extrêmement difficiles. On ne peut pas dire qu’on a dominé la série comme Montréal vs Philadelphie en 4, par la marque de 3-2, 6-1, 4-1 et 6-0.. Contre Anaheim en ronde 2, plusieurs il y a eu 2 parties par une différence de 1 but (1 pour Winnipeg et 1 pour Anaheim… un pile ou face). Une victoire par 2 buts pour les Jets et une victoire pour Anaheim par 2 buts aussi (qui m’a fait un peu peur). Mais les Jets ont finis ça avec une victoire par 4 buts et une autre par 3 buts (Bishop très fatigué) !

 

Donc, Anaheim qui aurait pu facilement être une série en 7 m’a donné un petit coup de main avec Bishop !

 

 

La troisième ronde contre Chicago

Plusieurs voyaient Chicago comme l’équipe à battre, la puissance de la ligue. Par contre, pour être franc, je voyais vraiment la série comme une série en 7 match ou le résultat aillait souvent être pile ou face (par 1 ou 2 buts au maximum).

 

Les 3 premières parties de la série m’ont vraiment faite peur, car j’ai gagné 1 partie en pile ou face par 1 buts et Chicago a gagné 2 parties par 2 buts.. ce qui montrait une légère domination.

 

Les 3 dernières parties ont par contre joué en ma faveur, 3 victoires consécutives par 2 buts de différences. La raison d’après moi est la blessure a Pacioretty (2e butteur de l’équipe). Mais en plus de ses capacités offensives, une blessure a l’attaque signifie souvent aussi des changements de trios.. et ça le simulateur n’aime pas toujours ça.

 

La finale contre Montréal

Pour être franc, s’il y a une série que je n’étais vraiment pas confiant de gagné c’est celle-ci. Ma patte de lapin, je l’a frottait tous les matins.

 

Sachant que Brad Marchand (le meilleur joueur de Montréal en série et en côtes de loin dans l’équipe) a été blessé pratiquement toute la série, tandis que les Jets avec des joueurs en DU très douteux (Carter, Malkin, Tanev) n’ont jamais été blessé de toute la série (wow!), regardez bien les résultats ET surtout les victoires en prolongation.

 

Commençons par les parties de 2 buts de différences :

Winnipeg 4 à 2

Montréal 5 à 3

 

1 but de différence :

Winnipeg 5 a 4

 

1 but de différence en prolongation :

Winnipeg 4 a 3

Winnipeg 2 a 1

Montréal 2 a 1

Montréal 5 à 4

 

Donc, 4 des 7 matchs se sont terminés en prolongation (WOW). Entre moi et vous, c’était pile ou face. N’importe quel joueur pouvait tirer et la probabilité d’avoir un but aurait pu jouer d’un côté ou de l’autre.

 

On pourrait rejouer la même série 100 fois et j’ai vraiment l’impression, avec Marchand blessé, que les Jets remportait 50 de celle-ci et Montréal 50 aussi.

 

Ce que j'ai appris en playoff sur le simulateur

Une équipe éliminé en 4 ou 7 parties par une différence de buts de 1 buts et surtout avec de nombreuses prolongations n’a pas à se blâmer d’être vraiment plus faible que son adversaire… car 1 buts = chance.

Un point que je n’ai pas mentionné et que je crois vraiment a fait la différence, les Jets avaient énormément de EX et LD et en série c’est reconnue comme était important. Tous les adversaires des Jets avaient moins de EX et LD.

Finalement, les Jets ont été EXTRÈMEMENT chanceux dans les blessures. Malgré des risques forts importants a plusieurs de ses joueurs de 1er trio, aucun joueur n’a été blessé pour une série complète. En plus de ça, Paciorrety (Chicago) et Marchand (Montréal) ont été blessés contre les Jets.. Donc.. ahah il n’y a pas de meilleur sénario. Ça me rappelle l’incident Price – Kreider en série.

Mentions spéciales

J’en profite pour faire quelques mentions spéciales à mes adversaires auxquels j’ai beaucoup de respect. Plusieurs de mes séries auraient pu jouer d’un côté ou de l’autres. Montréal avait une équipe PARFAITE pour gagner la coupe. Vegas et Chicago ont aussi fait plusieurs bonnes transactions. Je respecte beaucoup les équipes qui vont all-in pour la coupe.