RDS   |    TSN   |    CBS Sportsline   |    NHL.com   |    HockeyDB   |    AHL   |    The Goalie Archive    
 
go to MSN.com
Sports
    
Divertissement  |  La vie en ville  |  

16 mai : 'Silence, on tourne… Action… Coupée… C'est dans la boite'' : Coupe Stanley L.A!
La fièvre du cinéma laisse toute la place en ce moment en Californie. On n'entend pas les noms de Marilyn Monroe ou de James Dean dans les rues de Los Angeles, mais plutôt ceux de Marcel Dionne et de Wayne Gretzky. Les Tom Cruise, Julia Roberts et Kevin Kostner sont de ces personnalités qui ne sont pas habitués de passer en second dans la Capitale du vedettariat. Mais depuis samedi, les choses ont changé. Jaromir Jagr, Dominik Hasek, Alex Tanguay et le reste des Kings de Los Angeles sont les nouvelles vedettes d'Hollywood. Leur plus ressente parution sur le Box office? Kings rules… Champions de la coupe Stanley, A.H.S.Q 2005-2006.

''Incroyable''… c'est le mot que Steve Bégin ne cessait de crier dans mon microphone
à la suite du but qui donnait la victoire aux Kings devant leurs partisans, but qui permettait aux rois de la saison 2005-2006 de l'A.H.S.Q de se sauver avec la toute première coupe Stanley de leur histoire. Le toit de l'amphithéâtre a alors littéralement explosé et les 17 648 spectateurs (enfin, ceux qui n'étaient pas du côté des Bruins) se sont mis à lancer leurs couronnes de cartons sur la patinoire en signe de victoire. Cette équipe qui n'a pas eu une route de tout repos, savourait pleinement chaque levée du trophée à bout de bras, chaque photographie prise par la famille des joueurs pour immortalisé le moment présent, chaque baisé sur la coupe majestueuse remportée à sueur et à sang et que dire de chacune des grandes gorgés de champagne prisent à même la coupe Stanley et qui donnait un peu plus d'ivresse à ce moment inoubliable.

En ce dimanche, jour de défilé, la fièvre n'a pas diminué. Sur la route principale de L.A, les joueurs ont défilé dans des voitures de luxe pavanant aux yeux des milliers de supporters, l'emblème d'une suprématie qu'ils n'ont pas volé du tout. Edmonton, San José, Chicago et Boston ont dû tour à tour mettre le genou par terre et s'incliner devant les Kings. Jaromir Jagr, qui semblait avoir fêté un peu plus tard que tout le monde, brandissait bien haut le trophée Conn. Smythe remit au joueur le plus utile des séries, lui qui a terminé celles-ci avec une récolte de 13 buts et 21 passes (dont une sur le but gagnant de Bégin en prolongation du match ultime) pour 34 points en 24 rencontres.

Le défilé de joie c'est terminé dans le stationnement du Staples center ou quelques joueurs, l'entraîneurs et le directeur général de l'équipe ont prononcé de légers discours sur leur victoire, leur conquête. C'est Jagr qui a tenté de s'exprimer le premier, mais le M.V.P ne cessait de rire. Le fou rire qu'il avait était contagieux mais il a cédé sa place à Larry Robinson, qui malgré le plaisir qu'il était facile de lire sur son visage, a tout de même pu s'adresser le premier à la foule : '' Un seul mot… MERCI… merci aux joueurs, et surtout, merci à notre DG, Olivier Lagacé, de m'avoir donné toute sa confiance et une aussi bonne équipe. L'opposition fût très féroce, mais nous sommes devant vous en tant que vainqueurs. Maintenant, c'est le temps des vacances.'' Jaromir Jagr, qui avait eu le temps de se reprendre un peu, revint tout sourire fendu sur la scène improvisé : '' Tout d'abord, je veux donner le crédit a toute l'organisation des Kings qui a cru en moi pour aller chercher la coupe. Quel chemin parcouru et la chimie entre nous était forte ! Larry a fait un excellent boulot derrière le banc pour nous donner confiance! L'équipe doit beaucoup a mon compatriote le Dominator, sans lui, on ne soulèverait pas la coupe en ce moment. Le trophée Conn Smythe est un beau souvenir qui sera graver dans ma mémoire longtemps, et je pense déjà au prochain… (grand rire).''

Ensuite, Steve Bégin est venu crier le mot incroyable à quelques reprises dans le microphone, tout comme il l'avait fait de nombreuses fois la veille sous le stresse de l'instant. Son compatriote québécois, Alex Tanguay, a ensuite dit quelques mots dans sa langue maternelle résumant en phrases, le mot que ne cessait de crier Bégin, et pour dire qu'il partageait le trophée avec tous les Québécois, plusieurs étant sûrement déçus qu'il n'ait pas fait une seconde escale consécutive à Montréal. Sous une pluie d'applaudissement, s'est ensuite amené celui qui est devenu très rapidement l'un des favoris de la foule, Dominik Hasek : '' A 39ans j'ai tout donner pour conquérir la coupe dès cette année avec les Kings. Mon année n'a pas été facile sur le plan moral. J'ai changé souvent de formation, ce qui n'est pas toujours facile pour la confiance et j'ai accumulé bien de la fatigue également. Mais un gros merci tout de même au DG Érik Simard de m'avoir échangé avant la date butoir afin de réaliser une autre fois ce rêve incroyable comme dit si bien Steve''

Finalement, c'est un directeur général fier de son équipe et satisfait de sa propre performance, qui s'est adressé le dernier à la foule d'admirateurs. La troupe d'Olivier Lagacé s'est gagné plusieurs partisans tout partout dans le monde grâce à leur parcours qui ressemblait plus à un conte de fée par moment, qu'à un film de valeureux chevaliers : '' Quel aventure je perds mes mots,,, un gros merci au fan des Kings qui nous ont supporté tout au long de la saison! Après plusieurs changements durant la saison je croyais en mon club plus que jamais. Mais l'acquisition du Dominator a vraiment fait la différence en séries. Les décisions prise ont porté fruit en séries, et Larry Robinson a fait ce que j'attendais de lui, soit de pousser les joueurs au maximum à chaque partie! La vengeance a été savoureuse contre les Oilers et les Sharks, deux équipes qui nous en ont fait voir de toutes les couleurs en saison régulière. Les partisans des Kings en n'ont eu pour leurs argents durant les séries tout comme l'organisation qui a fait un profit net de 18 millions, argent qui servira à garder l'équipe compétitive, enfin, c'est ce que nous souhaitons. Le champagne est sorti… c'est le temps de fêter! À la vôtre mes amis!''

Voilà, une autre saison qui se termine. Une petite pensée pour Marcel Dionne, qui s'est oublié pour l'amour des Kings sans jamais rien gagner. Une autre pour Wayne Gretzky, qui a vendu le hockey dans l'ouest Américain et qui est passé à un cheveu près de réussir dans la défunte NHL ce que l'édition actuelle des Kings a réussi dans l'A.H.S.Q. Prochaine étape, toujours dans l'ouest, mais à Vancouver cette fois, le repêchage annuel de la ligue. Bonne vacance… et vivement le retour du hockey de l'A.H.S.Q.

Reggie Strial, A.H.S.Q magazine.

13 mai : Les Kings de Los Angeles champions !
Boston vs Los Angeles

Match enlevant pour les partisants des Kins à Los Angeles alors que les favoris de la foule ont remporté la deuxième Coupe Stanley de l'histoire de l'AHSQ. Les Bruins avaient pris les devants 2-0 en première période, Mais Jarmoir Jarg a relancé son équipe en deuxième période, et Martin Hlavat a égalisé quelques minutes plus tard. Les deux équipes se sont échangés deux buts par la suite pour pousser la rencontre en prolongation. L'homme des grands moments Steve Bégin a inscrit le but gagnant pour les Kings après seulement une minute de jeu en prolongation.

Jaromir Jagr, qui a inscrit 13 buts et 21 passes et qui a fini le meilleur marqueur des séries remporte le trophée Conn Smythe remis au joueur le plus utile des séries.

11 mai : L-A à une victoire de la coupe
Los Angeles vs Boston

Les gardiens tombent comme des mouches à Boston. Aujourd'hui, c'est au tour de Frédéric Cassivi de tomber au combat, lui qui avait un bon match avec 12 arrêts sur 13 lancers alors que les siens menaient 3-1. Le pauvre Bryzgalov n'a pu en faire autant sur les 25 tirs qu'il a affronté, les Kings ont marqué 2 buts en troisième période pour égaliser, Mike York a tranché en prolongation avec son 2ème du match. Heureusement pour les Bruins, Dwayne Roloson semble prêt à revenir au jeu pour le 6ème match samedi.

9 mai : La perte de Roloson fait mal aux Bruins
Boston vs Los Angeles

Roloson, qui a dû s'absenter du match d'aujourd'hui en raison d'une deuxième blessure lors des présentes séries, a laissé un trou énorme dans l'alignement des Bruins. Les Kings en ont profité en sortant le substitut Ilja Bryzgalov de la partie. Roloson va vraisemblement manquer le match no. 5 et probablement le match no. 6. Chez les Kings, Dominik Hasek a fait un retour après avoir cédé sa place à Jean-Sébastien Giguère pour cause d'épuisement. Alex Tanguay a connu un bon match avec trois passes.

La série est maintenant égale 2-2

5 mai : Hasek encore bombardé
Los Angeles vs Boston

Il semble que le Dominator n'a pas l'intention de broncher. Encore une fois, les Bruins ont largement dominé au chapitre des lancers, mais cette fois, les Kings l'ont emporté. Derek Armstrong a ouvert la marque en deuxième période pour les Kings, qui ont ajouté un deuxième but au début de la troisième période, celui de Aron Asham. Mario Lemieux a redonné espoir aux Bruins 16 secondes plus tard, mais en vain.

La série est maintenant égale 1-1

3 mai : Boston remporte le premier match
Los Angeles vs Boston

Les Bruins de Boston ont mis un frein à l'élan des Kings en remportant le premier match de la finale. Dans un match qui a été dominé par les Bruins, le score en est néanmoins resté serré, car Dominik Hasek a tenu le coup contre les 37 lancés dirigés contre lui, soit 20 de plus que son vis-à-vis Dwayne Roloson. Daniel Brière a tranché en prolongation l'issue de la partie.

2 mai : Le puits de l’émotivité : un dernier seau à puiser pour le grand voyage vers la coupe Stanley.
Los Angeles vs Boston

Est-ce une surprise de voir les Kings de Los Angeles et les Bruins de Boston accéder à l’ultime étape pour l’obtention du symbole suprême du hockey dans le monde? Si cette question nous était parvenue au tout début des éliminatoires, la réponse aurait probablement été oui. Mais maintenant, les choses sont différentes. Ces deux formations méritent d’emblée leur billet pour la finale. Je serai redondant en mentionnant que les Bruins ont sorti les
champions en titre de la première saison de l’A.H.S.Q, les Canadiens de Montréal, et que pour leur part, les Kings ont anéanti le rêve d’un championnat pour les finalistes de cette première saison, les Sharks de San Jose, avec une élimination de toute beauté. Émotion, émotion, émotion, ce mot prononcé durant les trois séries précédant cette finale par les deux équipes, devra être inscrit en grosse lettre une fois de plus, sur le drapeau de guerre de l’équipe qui voudra se balader dans les rues de sa ville en exhibant le précieux trésor qu’il aura gagné avec de nombreuses gouttes de son sang. Kings vs Bruins: Que la bataille commence!

Hasek pourra-t-il tenir jusqu’à la fin?

Devant les buts, Dwayne Roloson et Dominik Hasek seront en poste pour le début de cette série. Les partisans des Kings sont cependant inquiets. La fatigue aura-t-elle raison du vétéran gardien de 39 ans? À Boston, c’est une autre question que les gens se posent. Est-ce que devant une machine de hockey comme Jaromir Jagr, il est possible de gagner avec un gardien qui montre un pourcentage d’efficacité de .890 depuis le début des éliminatoires? Il y a en effet de quoi s’inquiéter, autant d’un côté que de l’autre des États-Unis, sur le genre de performance que donneront les portiers durant la finale ultime. Le mot d’ordre chez les Kings sera de tester Roloson de partout, alors que chez les Bruins, il faudra s’attendre à voir les attaquants s’échanger constamment la rondelle dans le but de faire déplacer le plus possible le ‘’Dominator’’. Il serait difficile de ne pas donner avantage aux Kings pour ce qui est de la position de gardien.

Les Bruins auraient bien besoin du grand #3 des Kings.

Lorsque l’on regarde du côté de la défensive des Bruins, on se demande qui pourra surveiller le joueur vedette des Kings, Jaromir Jagr? Et pour trouver réponse à cette question, il faut regarder plutôt vers l’attaque de Boston. Nagy, Walker et Corson vont sûrement avoir la consigne de ne pas trop donner d’espace en zone centrale au majestueux 68. Mais cette défense, dont les experts prédisent l’effondrement pratiquement à tous les débuts d’une nouvelle série, pourrait encore surprendre grâce au système de jeu implanté par l’entraîneur Dave Lewis. Mais nous ne pouvons que constater la suprématie des Kings également à cette position. Le grand Chara distribue de nombreuses mises en échec (71) et Marek Malik est le meilleur défenseur dans la colonne des plus et des moins avec +10. Encore avantage L.A pour ce qui est de cette position.

Lemieux devra être plus qu’une source de motivation.

Pas vraiment besoin d’en rajouter sur le dossier Jaromir Jagr. Il va gagner le trophée Conn. Smythe et connaîtra une finale du tonnerre. Cependant, si les Bruins veulent stopper les élans de l’équipe de la division Pacifique, ils devront espérer le réveil de leur inspiration Mario Lemieux. Ce dernier n’a qu’une seule passe lors des quatre derniers matchs des siens et il a été blanchit de la feuille de pointage lors des trois derniers. Nagy et le système Lewis continueront-ils de traîner les Bruins jusque vers le sommet? Je ne crois pas. La vitesse et le talent des joueurs vedettes des Kings feront en sorte qu’ils sauront se démarquer et capitaliser. Encore avantage aux Kings pour ce qui est de l’offensive.

Discipline : le sentier que les Ours devront emprunter s’ils espèrent l’emporter.

Lorsque l’on regarde les statistiques des deux formations depuis le début des éliminatoires, il y en a une qui saute aux yeux immédiatement. Les deux formations ont du succès en avantage numérique comme le démontre le montant équivalent de 18 buts marqués alors qu’ils ont l’avantage d’un homme. Ce que l’on est à même de constater également, c’est le différentiel de minutes de pénalités prisent par les deux formations. Les Bruins ont amassé 261 minutes alors que les Kings ont un trop impressionnant chiffre de 387 minutes au cachot. Nagy et Recchi pourraient s’amuser dans la zone des Kings si ces derniers passent trop de temps hors de la surface glacée. Voilà l’arme qui pourrait permettre aux Bruins d’empêcher les Kings d’accéder au trône.

Un fait est à noter, c’est que les deux équipes ne se sont pas affronté une seule fois durant la saison régulière. Les gens de la vidéo des deux formations vont sûrement avoir beaucoup de travail afin de préparer les stratégies à adopter lors de la série. Peut-importe le résultat, félicitation aux deux directeurs généraux, Marc-André Taillefer pour les Bruins et Olivier Lagacé pour les Kings, pour leur fabuleux parcours vers l’excellence. Bonne chance aux deux organisations, et que le meilleur soit sacré champion de l’A.H.S.Q. Bonne finale à tous les amateurs.

Reggie Strial, A.H.S.Q Magazine

29 avril : Mark Recchi propulse les Bruins passent en finale
Boston vs Toronto

Dans un match extra-ordinaire où plusieurs coups bas ont été donné et où un joueur de chaque formation a inscrit un tour du chapeau, les Bruins de Boston ont réussi à se tailler une place en finale de la Coupe Stanley. Après avoir éliminé leurs rivaux de bureau, les Canadiens de Montréal, et leurs rivaux familiaux, les Thrashers d'Atlanta, ils vienne de mettre fin au rêve des Maple Leafs qui avaient pourtant éliminé la meilleure formation de la ligue lors de la série précédente. ILs attendent mainenant l'issue de la série Los Angeles / Chicago qui semble encore loin d'être terminée.

30 avril : Les Kings rejoignent les Bruins en finale
Chicago vs Los Angeles

Malgré le fait que les Hawks aient largement dominé au chapitre des lancers, le gardien Andrew Raycroft s'est totalement effondrée en 2ème période en alouant quatres buts sur 9 lancers, qui donnait l'avance aux Kings 4-2 après deux périodes. De l'autre côté, Dominik Hasek arrêtait tout, ou presque, Alex Tanguay a inscrit deux buts et deux passes pour pousser les Kings en finale de la Coupe Stanley. Les Kings affronteront les Bruins à Boston mercredi pour le premier match de la finale.

28 avril : Les Hawks n'abandonnent pas
Los Angeles vs Chicago

Les Blackhawks en ont donné à leurs partisants aujourd'hui. Ils ont remporté le 5ème match de cette série par la marque de 3 à 2, et ce en 2ème période de prolongation. Glen Murray, qui a marqué le but égalisateur en 3ème période a marqué également le but gagnant après 90 minutes de jeu. Le gardien des Kings Dominik Hasek a reçu pas moins de 49 lancers, soit presque le double de son rival Andrew Raycroft. Prochain match dimanche à Los Angeles.

25 avril : Cassivi n'a pas suffi
Boston vs Toronto

Avec leur gardien partant blessé, les Bruins se sont rabattu sur le gardien Frédéric Cassivi pour tenter de balayer les Maple Leafs de Toronto. Son vis-à-vis Kevin Weekes a connu pour sa part toute une rencontre, stoppant 34 des 35 lancers des Bruins, il a d'ailleur été nommé la première étoile de la rencontre. Dwayne Roloson devrait faire un retour au jeu jeudi à Boston.

24 avril : Les Hawks en gagnent une
Chicago vs Los Angeles

Les Blackhawks ont commencé le troisième affrontement de cette série en lion. En effet, les Hawks ont inscrit quatres buts dans les dix premières minutes de la partie, dont Glenn Murray qui a inscrit son 5ème et son 6ème des présentes séries. Derek Morris a également connu un bon match du côté de Chicago avec un but et deux passes. Prochain match à Los Angeles mercredi.

23 avril : Les Bruins à un pas de la finale
Boston vs Toronto

Les Bruins de Boston se sont approchés à une victoire d'une participation en finale de la Coupe Stanley en disposant des Maple Leafs par la marque de 6-4. Mark Recchi a inscrit deux buts et une passe, son co-équipier Vaclav Prospal a inscrit un tour du chapeau. Malheureusement pour les Bruins, leur gardien Dwayne Roloson a du quitter la rencontre en première période alors qu'il s'est fait fracturer la mâchoire par un joueur des Leafs dans un geste que l'arbitre n'a pas vu. Il sera absent pour une période de 1 à 2 semaines. Les Bruins devront se rabattre sur Ilja Bryzgalov au moins pour le prochain match et espérer de pouvoir balayer la série, et que l'autre dans l'ouest s'éternise afin que Roloson prenne du mieux.

22 avril : Les Hawks perdent encore leurs 2 premiers matchs
Los Angeles vs Chicago

Comme dans leur série contre les Coyotes de Phoenix, les Blackhawks de Chicago ont encore une fois perdu leurs deux premieres rencontres de leur série. Vont-ils pouvoir encore une fois renverser la vapeur contre les Kings, qui viennent d'éliminer les deux plus puissantes équipes de la conférence de l'ouest ? La série se déplace maintenant à Los Angeles pour les deux prochains matchs.

21 avril : Boston humilie les Maple Leafs
Toronto vs Boston

Les Bruins de Boston viennent de servir toute une leçon de hockey aux Maple LEafs de Toronto en leurs infligeant une raclée de 9 à 1. Par le fait même, les Bruins prennent donc l'avance 2-0 dans la série menant à la finale de la Coupe Stanley. Les Bruins ont pris l'avance rapidement dans le match avec deux buts de Scott Walker, Igiolna a répliqué peux après, mais Boston a ajouté deux autres buts et la première période s'est terminée 4 à 1. S'en était des Leafs qui ont par la suite accordé cinq buts sans réplique et retournent à Toronto la tête bien basse.

20 avril : Los Angeles toujours dans le coup
Los Angeles vs Chicago

Les Kings poursuivent leur chemin vers la Coupe Stanley en prenant les devant 1-0 dans leur série contre les Blackhawks de Chicago. Jaromir Jagr a encore une fois été exceptionnel en participant aux trois buts de son équipe avec un but et deux passes. Dominik Hasek a réalisé 25 arrêts pour inscrire la victoire.

19 avril : Boston prend l'avance
Toronto vs Boston

Premier affrontement très serré entre les Bruins de Boston et les Maple Leafs de Toronto. Les Leafs ont pris l'avance rapidement en première période avec un but de Dany Heatly après eulement 21 secondes. Les Bruins ne se sont pas laissé impresionner, et on finalement réussi à prendre l'avance en troisième période avec un but de Ladislav Nagy. Les deux équipes se sont ensuite échangé un but, les Bruins l'emporte 3 à 2.

17 avril : Le poker A.H.S.Q… les Rois ont été plus forts que les As!
Retour dans le passé pour la finale de l'Est.

Les nostalgiques seront servit à souhait lors de la finale de l'Est alors que l'on aura l'impression de revivre les confrontations des années 30-40 et 50. Les Leafs sont à prendre au sérieux dès cette année… tel fût le message envoyé par la troupe de Mario Perron à la suite de la surprenante déconfiture qu'ils ont infligés aux champions de la saison régulière, les Rangers. Toronto, décimé par les blessures, ne s'est pas qualifié par chance. Au contraire!
Ils se sont mérité cette place avec un brio déconcertant. Jarome Iginla, qui a connu la gloire l'an dernier, lors de la conquête de la coupe Stanley par le Canadien, tout en remportant le titre de joueur le plus utile à son équipe, semble vouloir démontrer une fois de plus, qu'il est un joueur d'impact majeur pour une équipe aspirante aux grands honneurs. Il compte déjà 3 filets gagnants, 17 points en 10 rencontres, et il entraîne avec lui Dany Heatley sur le chemin des exploits individuels menant leur équipe à la victoire. Kevin Weeks continue de prouver qu'il a sa place parmi les gardiens les plus constants de cette ligue. Il n'a subit que 2 défaites jusqu'à maintenant, mais n'a joué qu'un seul mauvais match.

Chez les Bruins, le parcours vers la finale de la coupe demeure stimulant à fond. Sortir des rivaux de toujours et champions en titre dès la première ronde, c'est prendre un envol vers le sommet de façon convaincante. Pas de danger de baisse de régime sur le plan émotif en deuxième ronde. Le directeur général des Bostonnait Marc-André Taillefer a bien fait comprendre à sa formation, qu'il désirait se présenter au prochain repas familial la tête haute, et l'entraîneur de l'équipe de son frère, chez les Trashers, lui a donné tout un coup de main, en laissant de côté Robert Esche lors des 2 dernières parties en fin de série. Nagy a un cœur aussi grand que l'avait un certain Bobby Orr chez les Bruins, et il récolte les points aussi facilement que ce dernier le faisait. Nagy est pour le moment le meilleur marqueur des séries avec 19 points en 11 rencontres. Il vous dirait sûrement que de recevoir les passes du grand Mario Lemieux est la clé de son succès, mais ne lui enlevons pas tout le mérite qui lui revient. Le 66 est une autre source de motivation pour Boston. Il a le souvenir encore frais de son premier but en carrière contre son équipe actuelle alors qu'il s'alignait avec les Penguins et il fait très bien sentir à ses coéquipiers qu'il désire réaliser un autre exploit devant les partisans des Bruins : Avoir la coupe à bout de bras.

Après les Poitras, un Rodier devant les Rois.

Un peu comme à Boston, les Kings sont dans une bulle d'émotivité incroyable. Les partisans de la troupe d'Olivier Lagacé se sont pincé deux fois plutôt qu'une lors des magistrales victoires de Los Angeles contre des équipes que plusieurs voyaient se rendre jusqu'au bout. Éliminer une équipe aussi balancé que celle des Oilers était déjà un fait notable au plus haut point, mais nettement moins surprenant que d'avoir montré la porte de sortie aux Sharks, que je voyais personnellement déjà avec le précieux trophée en main. Si les Kings adoraient leur rôle de négligés, ils ne le sont plus maintenant. Jaromir Jagr terrorise encore et toujours les défensives adverses avec 17 points en 12 parties, alors que le Dominateur a maintenant plus que le soleil Californien comme seule raison d'être content d'avoir quitté la région de New York. Hasek a 2 jeux blancs jusqu'à maintenant et une superbe moyenne de buts alloués de 2.19 en 12 départs. Il sera intéressant de voir si l'entraîneur de la royauté poursuivra avec la tactique de la sur utilisation des joueurs de premier plan, stratégie qui s'est avéré efficace contre des Sharks qui employaient le même stratagème.

Si la troupe de Simon Rodier atteint la finale, on pourrait assister l'an prochain à une saison record sur le plan des transactions parmi chacune des équipes de l'A.H.S.Q. Jusqu'à présent, les Hawks ont participés à des séries qui n'attiraient guère l'attention des médias. Mais maintenant, avec les Rangers et les Sharks disparus, Chicago se retrouve sous les projecteurs. Pourront-ils se mettre en travers du rêve des Kings et devenir le cauchemar d'une équipe de l'Est? La réponse est non selon moi. Joe Thornton n'est pas assez dominant et les Hawks qui carbure à l'essence Raycroft depuis le début des séries, vont manquer royalement de leur ressource première cette fois ci. Il faut cependant lever notre chapeau à cette organisation qui a le mérite d'avoir combattu en équipe, et d'avoir vaincu de bons gardiens comme Roberto Luongo et José Théodore. Jusqu'à présent, les Black Hawks ont joué beaucoup la carte de l'intimidation alors qu'ils compilent 368 minutes de pénalités en 14 parties, donc 46 appartiennent à Thornton lui-même. Si Chicago veut passer à la finale, ils devront continuer de jouer de cette façon, sauf que cette fois, Thornton aura sur sa route le grand Zdeno Chara.

Le bilan de la saison régulière.

Huit fois les Bruins et les Leafs se sont livrés batailles pendant la saison. Les deux formations se sont échangé 26 buts, mais les Bruins ont eu le meilleur avec un dossier de 4 victoires, 3 revers et 1 match nul. Résultat tout aussi serré entre Chicago et Los Angeles en saison alors que les 2 formations se sont partagé les honneurs d'une série de 4 rencontres. Mais il faut dire que les acteurs principaux ont beaucoup changé en court de route chez les 4 formations.

Un mot résumera le passage de Boston et de Los Angeles en grande finale. EMOTION! Un mot en terminant concernant les résultats des championnats du monde de hockey qui ont pris fin, alors que la médaille d'or s'est retrouvée au cou de l'équipe du Québec, l'argent est allé à la République Tchèque, et ce, même en l'absence de leurs grandes vedettes Jagr et Hasek. La suède, les champions défendant, ont dû se contenter de la médaille de consolation. Bon hockey à vous tous.

Reggie Strial, A.H.S.Q Magazine.

15 avril : Chicago va affronter Los Angeles
San Jose vs Los Angeles
Les Kings ont réussi aujourd'hui à blanchir les Sharks pour passer en finale de l'ouest. Los Angeles a marqué deux buts en deuxième période et un troisième en troisième période, Dominik Hasek a stoppé les 30 lancés dirigés contre lui pour inscrire le blanchissage. Les Kings remporte la série 4-2.

Phoenix vs Chicago

Après s'être fait blanchir lors des deux premiers matchs de cette série, les Blackhawks ont renversé la vapeur en battant les Coyotes quatre fois de suite pour passer en finale de l'ouest contre les Kings. Les Hawks menaient 3-1 après deux périodes, et les esprits ont chauffé en troisième période. Les Coyotes ont réussi à profité d'un avantage numérique, mais en vain.

15 avril : Boston remporte la bataille des Taillefer
Boston vs Atlanta
Le gardien substitut des Thrashers John Grahame n'a pu répéter ses exploits du dernier match. Les Bruins ont marqué quatre buts en dix minutes en deuxième période pour prendre une avance de 5-1 dans le match. Atlanta a tout de même tenté une remontée en troisième période alors que Robert Esche fesait son retour à l'action en marquant trois buts, mais ils ont manqu. de temps. Peut-être que les Thrashers auraient du mettre Esche comme partant, la série serait probablement égale 3-3. Une décision qui pourrait couter le poste de l'entraineur Mike Sullivan...

Boston va affronter Toronto en demi finale à compter de jeudi ou vendredi, dépendemment si une des séries de l'ouest va en sept matchs.


14 avril : Au tour de Raycroft de mystifier Phoenix
Chicago vs Phoenix
Les Blackhawks de Chicago viennent de renverser la série. Les Hawks, qui avaient un retard de 2-0, mènent maintenant cette série 3-2. Le gardien Andrew Raycroft a limité les Coyotes à un seul but par match lors de ces trois dernières sorties. Cory Stillman a marqué les deux buts des Hawks, qui acueilleront les Coyotes à Chicago dimanche lors du sixième affrontement.

Los Angeles vs San Jose
Les Sharks forcent la tenue d'un sixième match dans cette série. Dans un match mouvementé au maximum, les Kings n'ont pu profiter qu'une seule fois des quatorze avantages numériques mérités lors de cette partie. Il faut dire que les Sharks avaient sorti leurs gros bras. Plusieurs joueurs sont tombé au combat, dont Marc-André Bergeron des Sharks et Martin Hlavat des Kings. Ça promet pour le prochain match à L-A !

13 avril : Les champions de la saison éliminés
Toronto vs New York
Les Maple Leafs de Toronto viennent de créer toute une surprise en éliminant les champions de la saison régulière avec 50 victoires, les Rangers de New York. Malgré une équipe décimée par les blessures au début de la série, les Leafs ont réussi à gagner leur série en 5 matchs. Pavel Bure a été la grande étoile du match avec un but et une passe. Eric Staal a mis fin à la série en première période de prolongation alors qu'il a marqu. son deuxième but des séries.

Atlanta vs Boston
Une tactique osée du coach des Thrashers a porté fruit. En effet, John Grahame était le gardien partant pour Atlanta aujourd'hui. L'équipe a rapidement compris qu'il devraient marqué plusieurs buts pour espérer gagner, ce qu'ils ont fait avec brio, plus particulièrement en troisième période où ils ont inscrit trois buts pour sortir à nouveau le gardien partant des Bruins Dwayne Roloson (sans le blesser cette fois). Qui va être le gardien partant pour les Thrashers samedi ?

12 avril : Les Hawks égalisent
Chicago vs Phoenix
Les Blackhawks de Chicago sont revenus dans la série en inscrivant un gain de 4-1 contre les Coyotes, pour égaliser leur série à deux victoires de chaque côté. L'as marqueur des Hawks Joe Thornton a inscrit un tour du chapeau, marquant deux buts rapide en début de première période, et un troisième en fin de match. La série retourne maintenant à Chicago, où les Hawks n'ont eu guère de succès, n'ayant remporté qu'un seul match à domicile durant les présentes séries.

San Jose vs Los Angeles
Les Sharks sont maintenant acculés au pied du mur, tirant de l'arrière 3-1 dans cette série. Les Kings ont totalement dominé cette partie, les Sharks n'ayant pu faire plus de quatorze tirs au but au total contre 28 pour Los Angeles.

11 avril : Boston et Toronto sur la bonne voie
Boston vs Atlanta
Les Bruins ont franchi un pas de plus vers la demi finale en battant leurs adversaires familiaux d'Atlanta par la marque de 4-3. Les Buins ont dominé largement ce match malgré le score serré car Robert Esche a du affronter 30 lancers, et les Thrashers n'ont réussi qu'à marqué que contre le gardien substitut des Bruins Ilja bryzgalov, qui est venu en relève à Dwayne Roloson qui a quitté la rencontre en deuxième période. Il sera de retour devans la cage des Bruins lors du prochain match jeudi.

New York vs Toronto
Les Maple Leafs ont encore une fois réussi à surprendre la meilleure formation de l'AHSQ en battant les Rangers par la marque de 4-0. Le gardien Kevin Weekes a encore réalisé de beaux arrêts pour signer un blanchissage, et l'homme des grandes occasions Jarome Igilna a participé à trois des quatre buts des siens et a encore une fois été nommé la première étoile du match. Pavel Bure, qui effectuait un retour au jeu, a inscrit une passe. Les Rangers font maintenant face à l'élimination.

10 avril : Toutes les séries sont 2 à 1
San Jose vs Los Angeles
les Sharks on quelque peut changé leur tactique en laissant sur le banc quelques matamores. La stratégie a porté fruit car dans un match extrèmement serré, les Sharks on finalement réussi à vaincre les Kings de Los Angeles par la marque de 2 à 1. Bill Guerin a inscrit le but gagnant.

Phoenix vs Chicago
Des Blackhawks survoltés par leur fans n'ont eu besoin que d'une seule période pour vaincre les Coyotes de Phoenix. Chicago a inscrit trois buts en première période, dont un durant la première minute de jeu, et deux buts dans la dernière minute de jeu. En tout, Jose Theodore des Coyotes a été bombardé de 33 lancers.

9 avril : Les Rangers reviennent dans la série
New York vs Toronto
Après avoir perdu les deux premiers matchs de cette série à domicile, les Rangers sont revenus en force à Toronto en inscrivant une victoire de 4-3 en prolongation, un but de Myroslav Satan marqué a moins d'une minute de la période de prolongation. Du côté des Leafs, on a cru bon laisser de côté le marqueur étoile Pavel Bure, qui avait pourtant le feu vert des médecins pour effectuer son retour au jeu.

Boston vs Atlanta
Robert Esche a connu une des ses rares mauvaises performances depuis ces derniers temps, et c'est arrivé en un bien mauvais moment, car les Bruins de Boston en ont profité pour prendre les devants 2-1 dans cette série. Les Thrashers menaient portant 4-3 jusqu'au milieu de la troisième période, mais les Bruins ont marqué trois buts dans les cinq dernières minutes de la partie.

8 avril : Les Hawks mystifiés par Théo
Chicago vs Phoenix
Les Blackhawks de Chicago n'ont pas réussi encore à marquer un but contre le gardiens des Coyotes José Théodore. En effet, ce dernier vient de signer son deuxième blanchissage de cette série en réalisant 24 arrêts, qui lui ont donné cette fois la première étoile de la partie. Le match a été entre autre marqué de plusieurs punitions, plus particulèrement en deuxième période, où beaucoup de rudesse ont été décernées.

Los Angeles vs San Jose
Les Kings ont remporté la deuxième manche de la guerre de la Californie, et mettent beaucoup de pression sur les Sharks. Malgré une partie encore une fois, les 22,000 spectateurs présent au San Jose Arena repartent donc à la maison avec un doute, et espère que leur équipe va renverser la vapeur à Los Angeles lundi prochain.

6 avril : Theo vole le show
Chicago vs Phoenix
Les Coyotes de Phoenix ont pris l'avance 1-0 dans la série, grâce à leur gardien Jose Theodore qui a réalisé son premier blanchissage des présentes séries. Il a stoppé les 22 lancés dirigés contre lui, dont 10 arrêts en première période seelement, ce qui a grandement motivé son équipe. Joffrey Lupul a inscrit deux buts pour Phoenix.

Los Angeles vs San Jose
Les Kings ont remporté la première manche de la guerre de la Californie. Ce fut toutefois un match serré, les Kings prenant l'avant 2-0 en troisième période. Les Sharks ont remonté la pente, mais Mike York a inscrit le but gagnant pour les Kings en prolongation.

5 avril : New York subit une première défaite
Toronto vs New York
Malgré une équipe décimée par les blessures, les Maple Leafs de Toronto ont réussi à infliger la première défaites des présentes séries aux Rangers de New York. Toronto a pris les devants 2-0 en première période sur des buts de Eric Staal et Dany Heatly. Petr Cajanek a réduit l'écart en troisième période mais les Rangers ont manqué de temps, les Leafs prennent l'avance 1-0 dans la série.

Atlanta vs Boston
Marc-André a pris les devants dans la série des Taillefer alors que son équipe, les Bruins, on battu les Thrashers de Simon par la marque de 3-2. La première période s,est terminée sur une égalitée de 1-1, mais Boston a inscrit deux buts en deuxième période pour briser le rhythme des Thrashers.

31 mars : Une première courbe franchit avec succès.
La course vers la coupe prend une nouvelle direction, et plus que huit formations font parti de la bataille pour son obtention. Dans l'est, le mot domination résume bien ce qui s'est passé en première ronde éliminatoire, alors que dans l'ouest, le terme parité que j'ai utilisé pour le texte précédant le début des séries, s'est avéré être d'une exactitude épatante. Quatre des ''original six'' sont encore du rendez-vous en ce début d'Avril. Les champions en titre devront laisser leur place sur le trône, et certaines formations devront retirer une
certaine leçon d'humilité à la suite des huitièmes de final. Mais laissons le passé et concentrons-nous sur l'avenir. L'accélération vers les demi finales va bientôt commencer, et voyons si chaque équipe est bien rodé en vue de leur prochaine collision frontale.

Association Est : Finit la partie de plaisir!

Toronto vs. New York

Les Rangers se sont comportés en vrai champion de saison régulière et ils ont affamé les Panthers de Mélissa Roussel en levé de rideau. Se sont des Maple Leafs privés de leur leader en attaque, le vétéran Joe Sakic, qui se présenteront au Madison Square Garden afin d'essayer d'y causer toute une surprise. En effet, les hommes de Mario Perron partent avec deux prises contre eux, puisqu'ils ne pourront compter également sur la présence du rocket russe, Pavel Bure, pour probablement toute la durée de cette série. Il sera difficile d'en demander plus à Iginla qui produit 2 points par partie, mais il faudra voir un Kevin Weeks encore plus solide que le pourcentage d'arrêt de .877 qu'il a démontré en ronde initiale et il faudra que le jeune Staal joue comme un vétéran de plusieurs saisons pour que Toronto puisse même envisager ne serait-ce qu'un instant pouvoir l'emporter. Chez les New Yorkais, la machine est bien huilée. Le concept d'équipe est omniprésent sur les lèvres de chacun des joueurs, et les millions d'amateurs de cette formation ont une confiance inébranlable en le cerbère Eddie Belfour. Les Rangers, qui devraient passer au tour suivant, ne l'ont cependant pas eu si facile cette saison face à la formation canadienne alors que Toronto a arraché une victoire et une nulle en quatre confrontations de calendrier régulier.

Atlanta vs. Boston

Battre les Canadiens de Montréal, c'est presque une conquête de la coupe pour la formation de Boston. Mais la route est encore longue afin de poser le baiser de la victoire sur le majestueux trophée. Mais ce qui semble être une certitude coulée dans le béton, c'est qu'il n'y aura pas de baisse d'émotivité pour la troupe du DG Marc-André Taillefer. La raison? C'est que de l'autre côté du champ de bataille, se trouve un autre Taillefer, Simon celui là, et il semblerait bien que les deux frères vont faire des promesses énormes de bonis supplémentaires à leurs joueurs respectifs afin de pouvoir se prendre un billet d'envol vers New York à la fin de cette guerre familiale. Dans les quotidiens d'Atlanta, il y a un dicton qui semble faire l'unanimité. Aussi loin ira Robert Esche, aussi loin iront les Trashers. En effet, le gardien a réalisé l'impossible, soit d'être encore meilleur que lors des derniers milles de la saison. Il m'est impossible de passer sous silence la formidable moyenne de 0.64 et le magistral pourcentage d'arrêt de .971 qu'a enregistré la coqueluche de la Georgie. Les Bruins ont été sans pitié durant la saison pour la troupe de l'entraîneur Mike Sullivan alors qu'ils ont remporté trois victoires et partagé un verdict nul en quatre rencontres. Moi qui voyais les Bruins en finale contre les Sharks cette année, je dois vous avouer que je mettrai un deux dollars sur la victoire des Trashers. Robert Esche et la défensive des Bruins, que j'ai le pressentiment de voir s'écrouler durant cette ronde, sont aux origines de mon changement d'opinion.

Association Ouest : Un masque a oxygène pour ces formations SVP!

Los Angeles vs. San Jose

Je ne croyais pas que les requins avaient besoin de couteaux à steak afin de déchiqueter leur repas. Félicitation à la formation de Sébastien Labonté pour la peur bleu aqua qu'elle a donné à la formation Californienne. Mais les plus grandes félicitations se doivent d'être distribués à la direction des Kings. Mes collègues journalistes de Chicago et d'Ottawa pourraient vous confirmer que je ne suis pas surpris de voir la troupe d'Olivier Lagacé passer d'un frère Poitras à un autre sur leur sentier plus que difficile à franchir. La Californie va trembler. Et les Sharks de Martin Poitras devront se réveiller rapidement car les Kings ont les lames de leurs épées affilés pas pour rire. Jaromir Jagr fût un chevalier des plus efficace lors du premier assaut de sa formation, et son arme, encore toute pleine d'huile chaude, est prête à frapper de nouveau. L'armure d'Hasek devra être un peu plus résistante cependant car Vyborny a le tour d'y voir des faiblesses et de les exploiter. Cette série sera longue et éprouvante. Mais le rêve des Kings d'agrandir leur royaume s'arrêtera et cette série sera à l'image des affrontements entre les deux équipes cette saison alors que San Jose compilait une fiche de 5-2-1 en huit rencontres.

Chicago vs. Phoenix

Mon collègue de Detroit, qui avait accepté de se prêter au jeu des prédictions lors de la première ronde des séries, avait prédit qu'une bourrasque de vent soufflerait la formation de Columbus hors de la compétition. De plus, il avait aussi affirmé que les cactus du désert de l'Arizona résisteraient à l'incendie en provenance de l'Alberta. Les Coyotes sont toujours bien présents, et ils vont maintenant tenter une danse autour du feu de joie que les indiens d'Illinois ont alimenté lors de la première ronde des séries de la coupe Stanley. Patrick Richer peut se compter chanceux que l'avantage numérique aie bien fonctionné contre les Flammes. Il doit également se féliciter de l'acquisition de Shaun Van-Allen en fin de saison puisque celui-ci a été très inspirant pour ses coéquipiers avec un but victorieux, trois mentions d'aides et le meilleur différentiel de l'équipe avec +6. Un autre joueur acquis des Devils en fin de saison, mais par les Hawks cette fois, fait lui aussi un merveilleux travail. Les neufs passes et le différentiel de +8 que démontre le défenseur Kaberle, ne fait pas regretter à Simon Rodier cette transaction qu'il avait légèrement hésité à conclure. De plus, Palffy, qui en est à sa dernière saison, joue comme un gars qui pourrait évoluer dans l'A.H.S.Q pendant encore plusieurs années. Deux de ses quatre filets se sont avérés être ceux de la victoire face aux Jackets. Durant la saison, Hawks et Coyotes se sont retrouvés à quatre reprises. Si les Cactus ne craignent pas le feu, ils ont tendance également à demeurer bien droit lorsque le vent souffle. L'équipe de la ville des vents n'a pas gagné une seule fois en quatre parties contre Phoenix cette saison. L'histoire se répètera probablement aussi en série.

Donc, voilà mon carré d'as. Rangers, Trashers, Sharks et Coyotes devraient avancer vers une nouvelle étape vers le but ultime. Mais rien n'est vraiment certain, car Toronto est dirigé de main de maître, les Bruins sont tout de même les tombeurs des champions de l'an dernier, les Kings sont inspirés de leur surprenante victoire, selon plusieurs, face aux Oilers et les Black Hawks sont aussi imprévisibles que leur directeur général. Les amateurs de hockey sont choyés puisqu'ils peuvent suivre en même temps les séries de la coupe Stanley et le championnat du monde qui a lieu en Lettonie. Jusqu'à maintenant, l'équipe canadienne est parfaite en cinq rencontres et le DG Daniel Pouliot doit être très fier de sa sélection. Bon hockey à vous tous.

Reggie Strial, A.H.S.Q magazine.

31 mars : L'Alberta en vacance
Edmonton vs Los Angeles
Les Kings ont causé toute une surprise aujourd'hui en éliminant les Oilers d'Edmonton avec une victoire convainquante de 5-0. Dominik Hasek a offert toute une performance, surtout en deuxième période où il a réalisé 16 arrêts spectaculaires qui ont ammené des revirements rapides et ont permis aux Kings d'inscrire trois buts. Les Kings passent maintenant en deuxième ronde gonflé à bloc.

San Jose vs St.Louis
Les Blues ne sont pas une proie aussi facile que prévue pour les Sharks. St.Louis vient de coller deux victoires d'affilées pour forcer la tenue d'un 7ème match dans cette série à San Jose dimanche. Les Sharks avaient pourtant pris l'avance 2-0 en deuxième période, mais les Blues ont répliqué avec 4 buts sans riposte.
Columbus vs Chicago
On continue de jouer au chat et à la souris entre ces deux équipes. Les Blue Jackets ont bien réagi à la pression et forcent eux aussi la tenue d'un 7ème match à Columbus dimanche. Pavol Demitra a donné la victoire aux siens avec un but en prolongation, et le gardien Roberto Luongo a été solide devant la cage de Columbus.

Calgary vs Phoenix
Les Flames de Calgary ont subit aujourd'hui l'élimination face à des Coyotes affamés. Les Flames ont tout tenté, bombardant de 30 lancers un Jose Theodore qui ne voulais rien savoir. Même pas un cheveux dans son visage ne semblait le déconcentrer ! Les Coyotes ont inscrit leus trois buts en troisième période pour envoyer les Flames en vacances.

29 mars : Rien n'est fini dans l'ouest
Phoenix vs Calgary
Les Flames de Calgary on renversé la vapeur pour rester en vie au moins un match de plus. Après avoir subit deux défaites d'affilées, le vétérant Gary Roberts s'est levé dans le vestiaire et sur la glace en inscrivant un tour du chapeau. Alexei Zhamnov et Daniel Alfredson se sont également illustrés dans la victoire avec un but et trois passes chacun.

St.Louis vs San Jose
Oleg Saprykin des Blues a sorti du match le gardien partant des Sharks Marty Turco avec un harpon viscieus à la tête, qui lui a valu une expulsion de match. Malheureusement pour les Sharks, Cristobal Huet n'a pas répété ses exploits de fin de saison et a aloué cinq buts
sur 20 lancers. Milan Hejduk a encore une fois été la vedette des Blues durant cette partie.

Chicago vs Columbus
On joue au chat et à la souris entre ces deux équipes. Mais les Blackhawks viennent d'ajouter un peu de pression sur les Blue Jackets qui feront face à l'élimination vendredi. Dans la défaite, Radek Dvorak s'est illustré avec une récolte de deux buts.

Las Angeles vs Edmonton
Patrick Marleau des Oilers a connu tout un match avec une récolte de deux buts et une passe en plus de décrocher la première étoile du match et les Oilers ont stoppé l'élan des Kings avec une victoire convainquante de 6-3.

28 mars : Les champions en titre éliminés
Montréal vs Boston
Surprise ou pas, les Bruins ont réalisé un coup d'éclat aujourd'hui en éliminant les champions en titre de la Coupe Stanley, les Canadiens de Montréal. Malgré une superbe performance de Peter Forsberg, David Legwand a mis fin à la série en deuxième période de prolongation avec un but en avantage numérique. Les Bruins ont également dominé 59-29 au chapitre des lancers. On assistera maintenant à une bataille de Taillefer entre Boston et Atlanta en 2ème ronde.

Toronto vs Pittsburgh
Les Penguins sont également éliminé, mais ils ont laissé leur trace. Après avoir envoyé Bure, Straka et Heatley à l'infirmerie, c'est au tour de Joe Sakic de passer à l'infirmerie.
D'ailleur, sa saison est terminée car il a subit une fracture de la main et sera hors du jeu pour deux à quatre mois, gracieuseté de Ryan Malone qui manquera les 5 premiers matchs de la saison 2006-07 pour son geste. Certe, ce ne sera pas facile pour les Leafs contre les puissants Rangers en deuxième ronde.

27 mars : Chicago et Columbus à égalité
Columbus vs Chicago
On s'échange les victoires entre les Blackhawks et les Blue Jackets. Cette fois, les Blue Jackets on rapidement riposté à un but des Hawks compté tôt en première période avec cinq buts, dont deux de Brendan Morrow. Les Hawks ont tenté de remonter la pente avec trois buts, mais ont manqué de temps en bout de ligne.

San Jose vs St.Louis
David Vyborny est revenu au jeu en force en inscrivant deux buts en troisième
période pour donner la victoire aux siens par la marque de 3-1. Les Blues s'en retourne maintenant à San Jose avec un déficit de 3-1 dans la série et feront face à l'élimination. Vont-ils répéter leurs exploit du premier match de la série ?

Edmonton vs Los Angeles
Les Kings pourraient bien causer la première surprise des séries lors du prochain match à Edmonton. Dominik Hasek a été sans contredit la vedette du match réalisant plusieurs arrêts spectaculaires, et en stoppant 29 des 30 lancers des Oilers. Après vaoir pris l'avance 2-1 en deuxième période, les Kings ont cloué le clou final avec deux autres buts en troisième période pour prendre l'avance 3-1 dans la série.

Calgary vs Phoenix
Malgré un score serré, les Flames se sont fait déclasser tout au long du match. Les Coyotes ont dominé 34 vs 26 dans les lancers au but, et Vincent Lecavalier a fêté son retour au jeu avec un but et une passe. Les Coyotes mènent la série 3-1.

26 mars : New York et Atlanta passent en 2ème ronde
New York vs Floride
Les Rangers ont mis fin rapidement au rêve des Panthers en balayant la série 4-0. Malgré tout, les Panthers n'ont pas laissé de chance aux New Yorkais, les dominant encore une fois au niveau des lancers au but. D'ailleur, les deux premiàes étoiles furent de la Floride, soit Jason Blake et Derian Hatcher. Maintenant, la DG des Panthers va pouvoir se concentrer sur sa famille l'âme en paix.

Atlanta vs Buffalo
Les Thrashers aussi on mis fin aux espoirs des Sabres assez rapidement. L'histoire de cette série est nulle autre que Robert Esche qui n'a aloué que deux buts face aux Sabres. Il partage aujourd'hui avec John Grahame le 2ème blanchissage des Thrashers durant les présentes séries. Esche a dû quitter
la rencontre en première période, mais sera en pleine forme pour le premier match de la 2ème ronde.

Boston vs Montréal
Les champions défendants sont dans le trouble. À croire que la chaude lutte pour les trois dernières places en séries dans l'est a totalement épuisé les équipes concernées. Un seul but a été nécessaire pour les Bruins afin de quitter Montréal avec une avance de 3-1 dans la séries. Les Bruins tenteront de mettre fin à la série mardi à Boston.

Pittsburgh vs Toronto
Les Penguins se sont réveillé enfin ! Et quel réveil... Voulant mettre toute leurs chances de leur côté, les Penguins n'ont pas hésité à sortir leur jeux "cochon", ce qui a pour conséquence que les Leafs seront privés des services de Dany Heatley et Martin Straka pour au moins le restant de cette série. Ils viennent donc s'ajouter à Pavel Bure sur la liste des blessés. Du même coup, les Leafs se retrouvent avec un problème de masse salariale, et pourraient même être privé des services de Jarome Igilna pour les prochains matchs s'ils ne trouve pas le moyen de ne pas dépasser le plafond. Cette série pourrait complètement changer de côté.

25 mars : Les Coyotes ne se laissent pas impresionner
Calgary vs Phoenix
Après avoir subit une dégelée à Calgary en plus de perdre les services de Vincent Lecavalier, les Coyotes ont montré leurs dents et on rappelé aux Flames qu'ils ont été premier de la conférence pour presque les 3/4 de la saison. Les Coyotes ont carrément démoli la défensive des Flames en inscrivant sept buts. Pourtant, après la première période, les Flames n'avaient qu'un seul but d'équart, mais l'indicipline et la frustration on au raison.

San Jose vs St.Louis
Les Blues ne vendent pas leur peau à rabais. Le match s'est encore terminé en prolongation et cette fois, Bill Guerin a mis terme à la rencontre en deuxième période de prolongation en marquant son troisième but de la rencontre. Les Sharks ont eu chaud car leur vedette David Vyborny a dû quitter la rencontre avec une blessure mineure en troisième période. Il devrait être en uniforme pour la prochaine rencontre lundi.

Edmonton vs Los Angeles
Les Kings prennent l'avance dans cette série !!! Jaromir Jagr s'est levé et a inscrit un but et une passe pour donner un bon coup de fouet à son équipe pour enfin vaincre le spectre des séries de l'an dernier. Le vent est maintenant dans les voiles des Kings, mais cette série est loin d'être terminée...

Columbus vs Chicago
Les Hawks n'ont pas envie de se faire jouer un tour par les Blue Jackets. Leur victoire aujourd'hui, qui leurs donne les devants 2-1 dans la série, a été menné par leurs vedettes Joe Thornton et Zigmund Palffy. Les Hawks on cassé les reins des Jackets en deuxième période avec deux buts qui leur donnaient l'avance 4-1. Columbus semblait plus se concentrer sur la prochaine rencontre suite à cette période.

24 mars : Des séries à sens unique
On pourrait assister à trois ballayage dans l'est !

Atlanta vs Buffalo
Robert Esche continue là où il a terminé la saison. Il a réalisé aujourd'hui son premier blanchissage des séries, et il n'a aloué que deux buts en trois matchs. Philippe Boucher a marqué le seul but du match pour donner la victoire 1-0 aux Thrashers.

Boston vs Montréal
Les Bruins ont renversé la vapeur et ont montré leur supériorité en infligeant une raclée de 5-1 aux Canadiens. Ladislav Nagy a été la vedette du match avec 2 buts et une passe. Le retour de Peter Forsberg dans l'alignement des Canadiens n'aura pas été suffisant, de plus, ils ont perdu les services de Keith Tkachuk pour quelques matchs.
New York vs Floride
Les Panthers ne font pas le poid face aux puissants Rangers. Même s'ils ont dominé au niveau des lancers, Ed Belfour s'est encore une fois montré suppérieur à Manny Legace. Il faut dire que les pensées des joueurs des Panthers sont avec leur DG, dont une des filles est présentement hospitalisé. Parfois, le hockey est vraiment secondaire.

Pisstburgh vs Toronto
Encore une rencontre qui se termine par l'équart d'un seul but, qui vient mettre les Penguins accotés au fond du mur. S'ils veulent espérer revenir dans la série, la troupe de Pittsburgh devra trouver le moyen de neutraliser Jarome Igilna, qui a participé aux deux buts des Torontois.

23 mars : Toutes les séries sont égales
Los Angeles vs Edmonton
Les Kings ont enfin réussi à battre les Oilers en séries. L'attaque des Kings était carrément déchainnée aujourd'hui alors que Jaromir Jarg a érécolté 3 points Le héro obscure des grandes occasions Steve Bégin a inscrit deux buts après que les siens aient tiré de l'arrière 2-0, ce qui a fouetté ses co-équipers qui ont par la suite inscrit quatre autres buts pour l'emporter
6-2

St.Louis vs San Jose
Marty Turco s'est bien resaisi dans ce deuxième affrontement, lui qui a arrêté 33 des 34 lancés dirigés contre lui. Le coach
des Sharks avait inséré un peu de poid dans son alignement aujourd'hui et ça l'a porté fruit. Olli Jokinen a du trancher le débât dès le tout début de la période de prolongation.

Chicago vs Columbus
Lors des deux premières périodes, les deux équipes se sont échangée deux buts chacun, mais Andrew Raycroft a oublié de se présenter en troisième période et a aloué trois buts lors de les 10 dernières minutes de l'affrontement pour donner la victoire aux Blue Jackets.

Phoenix vs Calgary
La meilleure attaque de la AHSQ cette saison a eu le dessus sur Jose Theodore aujourd'hui, Le vieux Gary Roberts s'est même permis un tour du chapeau et Mikka Kiprusoff a été solide devant le filet, lui qui a affronté 30 lancés des Coyotes. John Leclair et Vincent Lecavalier ont dû quitter la rencontre à cause de blessures. Ce dernier devrais même ratter quelques rencontres.

22 mars : Les Penguins perplexes
Toronto vs Pittsburgh
Un autre match serré entre les Leafs et les Penguins qui se termine par la marque de 4-3. Cette fois, le match s'est terminé en prolongation. Jarome Igilna, le joueur le plus utile des séries l'an passé, a encore une fois démontré qu'il est un élément indispensable en marquant le but gagnant. Igilna a également inscrit un autre but et une passes et a été nommé la première étoile du match.
Floride vs Rangers
Les Rangers ont montré leur supériorité encore une fois en sortant de ses culottes le gardien partant des Panthers Manny Legace, qui a aloué 5 buts sur 27 lancers. Malgré tout, les Panthers avaient réussi à prendre l'avance 3 à 1 en deuxième période, mais les Rangers ont par la suite inscrit quatre buts sans réplique, et prennent l'avance 2-0 dans la série.

Montréal vs Boston
Les Canadiens ont été sans pitié dès le départ du match envers l'équipe de Boston, dont c'est l'anniversaire du DG aujourd'hui, en prenant l'avance 3-0. Les Bruins ont tenté de reprendre le dessus, mais ont manqué de temps. Montréal se sauve avec une victoire et égalise du même coup la série.

Buffalo vs Atlanta
Les Sabres ne se sont pas laissé surprendre cette fois, eux qui ont subit un cuisant revers lors du premier affrontement. Malheureusement pour eux, Viktor Kozlov a réussi à déjouer Sean Burke à deux reprises et les Thrashers prennent l'avance 2-0 dans la série.

21 mars : Les Blues surprennent
St.Louisl vs San Jose
Les Blues ont servi toute une leçon de hockey au champions de la conférence de l'ouest. Milan Hejduk a inscrit un tour du chapeau en première période pour casser les reins des Sharks rapidement dans la partie. Petr Nevded a également marqué deux buts et Mats Sundin a inscrit trois passes.

Los Angeles vs Edmonton
Les Oilers ont repris où ils ont laissé les Kings l'an passé, remportant un 5ème match d'affilé contre cette même équipe en séries éliminatoire.
Les Kings, qui avaient pris l'avance 3-1 en 2ème période, se sont totalement offondré en 3ème période, alouant 4 buts sans riposte. Pavel Datsyuk des Kings a quand même été choisi le joueur du match, lui qui dû quitter la rencontre en 3ème période à cause d'un coup de bâton de Boris Mironov. Il ratera quelques parties.

Chicago vs Columbus
Rencontre assez serrée et robuste entre les deux rivaux de division. Lea Hawks avaient pris l'avance 2-0, mais les Blue Jackets ont réussi à remonter la pente en 3ème période. Malheureusement pour eux, un but de Wayne Primeau en prolongation a tranché le débat.

Phoenix vs Calgary
Match également très serré où les deux équipes se sont échangé quelques buts en 2ème période. Jose Théodore a été l'étoile du match dans la victoire des Coyotes.

20 mars : Aucune surprise
La première journée des séries s'est déroulée sans aucune surprises. Les équipes favorites ont remportée leur match, et la série Pittsburgh / Toronto semble très serrée.

Montréal vs Boston Peut-être la seule surprise de cette première journée, l'entraineur des Bruins a décidé d'envoyer comme gardien partant, Ilja bryzgalov et de laisser son gardien #1 Dwayne Roloson dans les gradins. L'audace a portée fruit car Bryzgalov n'a cédé qu'à une reprise en première
période contre les champions défendants, avant de subire une blessure et de céder sa place au jeune Adam Munro. Munro a été tout aussi brillant, repoussant es 9 lancés dirigés contre lui.

Floride vs New York Rick Nash a marqué deux buts pour propulser les Rangers vers une première victoire dans cette série. Le pointage était égal après deux périodes, mais les Rangers ont marqué trois buts sans réplique en troisième et prennent ainsi l'avance 1-0 dans la série. Ed Belfour a repoussé 27 des 28 lancés dirigés contre lui.

Buffalo vs Atlanta Écrasante victoire de 6-1 des Thrashers lors de leur tout premier match éliminatoire de leur histoire. Brian Rolston a marqué deux buts et a récolté la première étoile du match. Jason Arnott a dû quitté la rencontre en première période mais la blessure ne semble pas sérieuse, il devrait être en uniforme mercredi.

Pittsburgh vs Toronto Jarome Igilna a inscrit un tour du chapeau, Martin St-Louis a marqué deux buts, mais au bout de la ligne, les Leafs se sauvent avec la victoire dans un match très serré. Ça promet pour les prochaines rencontres car les coups ont volé bas. La carrière de Pavel Bure est probablement terminée, gracieuseté de Darcy Tucker qui a reçu cinq matchs de suspentions pour avoir donné de la bande.

18 mars : Que commence la vraie saison!
C'est lundi le 20 mars que se mettront en branle les deuxièmes séries éliminatoires de l'A .H.S.Q. Comme le veut la formule, seize formations vont se faire la guerre durant les prochaines semaines afin de s'approprier le très célèbre et convoité trophée de Lord Stanley. Les champions en titre ont dû batailler jusqu'à la toute fin du calendrier pour se tailler une place, mais les Canadiens de Montréal de Francis Larrivé seront du rendez-vous. À quoi peut-on s'attendre cette saison? Les équipes dominantes du calendrier
2005-2006 sauront-ils garder leurs airs d'allés afin d'aller toucher la Coupe? Est-ce que l'on verra une formation cendrion déjouer toutes les probabilités et ainsi, venir contrecarrer les plans de certaines puissances? Je vais tenter de faire un survol objectif des confrontations qui débuteront ce lundi, et avec l'aide d'un collègue journaliste en provenance de Detroit, nous nous commettrons dans le jeu des prédictions en vue de cette première ronde qui risque d'être intéressante.

La saison des ''original six'' dans l'est?

Les Panthers n'ont vraiment pas choisit leur proie. En effet, la troupe de Mélissa Roussel trouvera sans aucun doute que de planter les crocs dans la chaire des Rangers du DG Alex Lamer sera d'une difficulté sans bornes. Les gagnants du trophée du Président ont été la seule formation de l'A.H.S.Q à compiler 50 victoires cette saison. Cependant, les Rangers ne l'ont pas eu facile face aux félins cette année comme le montre leur dossier d'une seule victoire, deux revers et un verdict nul. La recette du succès chez les New-Yorkais semble partir de l'arrière vers l'avant. Le vétéran Belfour est tout simplement fantastique et s'il lui arrive malheur, Thomas Vokoun est la plus belle carte cachée de cette ligue. Les jeunes défenseurs de l'équipe jouent comme s'ils avaient tous dans la trentaine avancée, mais avec l'énergie de jeunes de 20 ans. Mais la Floride a su percer cette muraille 13 fois en 4 parties cette année, et il sera intéressant de voir si l'entraîneur Brian Sutter a bien prit en note les ingrédients de la recette, afin de donner aux Panthers, quatre repas satisfaisant face aux ''blues shorts'' et ainsi, espérer l'emporter.

Quoi de mieux qu'une série Montréal-Boston? La bonne vieille rivalité est toujours aussi présente lorsque l'on regarde les écrits sur les différents forums de discussions de la ligue. Mais il faut se poser une question. Est-ce qu'il y aura vraiment une série? À Montréal, il y a Forsberg, il y a Weight et Tkachuk, ainsi que la jeune sensation Sidney Crosby, les défenseurs Lidstrom et Gonchar et il y a… LALIME? Le 15 décembre, le tricolore effectuait une transaction majeure avec le club de Toronto afin de s'approprié le jeune espoir au numéro 87. Mais la sainte flanelle a laissé partir le grand Martin Brodeur lors de cet échange. Depuis, ils ont compilé une fiche de 20 victoires, 21 revers et 4 parties nulles. Mais à Boston, les partisans ne veulent pas crier victoire trop vite. De par le passé, les Canadiens ont donné bons nombres de cauchemars aux gens de Boston, et ils ont encore tout frais à leur mémoire, la sortie trop hâtive des séries de l'an passé de leur club face aux Sabres, en première ronde, alors que le défenseur Tallinder maquait à 18 minutes 37 secondes de la troisième période, pour un gain de 2 à 1 de Buffalo lors de la partie ultime. Mais Marc-André Taillefer s'est doté d'une arme extraordinaire en fin de saison. Le grand Mario Lemieux a annoncé ouvertement qu'il en était à sa dernière année dans le circuit, et il fera tout pour boire une autre fois le champagne à ''la Coupe''. Cette année, Boston et Montréal se sont frottés à 8 reprises et personne n'a pu faire un maître alors qu'ils se sont partagé les honneurs avec des fiches de 3-3-2.

En Caroline, toute la ville de Raleigh se range derrière les Sabres de Buffalo pour leur affrontement face aux Trashers. Ils sont mécontents du fait qu'Atlanta n'aurait pas joué ''la game'' de façon convenable en faisant référence à la partie du 14 février alors que ces derniers habillaient une formation de junior pour affronter les Panthers, leur faisant un cadeau de St-Valentin de 2 points, qui comme tout le monde le sait maintenant, a fait toute une différence sur l'arbre des séries dans l'est. Les hommes de Jimmy Bouillon se présentent en série sans complexe face aux Trashers comme le montre leur fiche de 2 victoires et 2 revers en 4 matchs cette année contre eux. De plus, les Sabres sont en séries de fin de saison depuis déjà un moment, et ils ont le ''momentum'' alors qu'ils ont remporté leur 4 dernières parties de la saison. Des victoires de séries, entre autres sur les Sénateurs 2 fois, sortant définitivement ces derniers de la course pour une place dans l'est. Cette série se veut presque un croisement d'épées entre Robert Esche, le gardien d'Atlanta qui a connu toute une fin de calendrier, et Mike Ribeiro, qui a donné à ses patrons, une saison de rêve, avec une fiche de 89 points et un impressionnant différentiel de +33.

Vincent Bédard a montré ses couleurs en janvier. Pas question de rester dans la cave du classement pendant les 5 à 10 prochaines années. Il échangeait en peu de temps Ziggy Palffy et Mario Lemieux, deux joueurs qui annonçaient qu'ils en seraient à leur dernière année dans le circuit, afin de se procurer entre autres 2 choix de première ronde lors de la prochaine sélection de repêchage. Malgré un Martin St-Louis en grande forme et un Curtis Joseph qui ne veut pas baisser de régime, les Penguins ne sont pas assez nantit pour batailler contre les Leafs. Mario Perron qui a fait avec son équipe un travail formidable comme directeur général en se dotant en peu de temps d'une banque de jeune loup, s'est servi de cet acquis afin de faire plusieurs transactions majeures en décembre et janvier. L'arrivé de gagnants tel que Sakic, Heatley et Bure rendent l'attaque de Toronto redoutablement efficace. Mais les Leafs ont eux aussi tenue peu de temps entre leurs mains, le contrat de Martin Brodeur, qu'ils ont laissé filer lors d'une surprenante transaction avec les Kings, alors qu'ils cédaient également le grand Chara. Est-ce la transaction qui leur sera fatale dans la quête du titre? Cette saison, Pittsburgh et Toronto se sont rencontré 4 fois et chacune des équipes se sont échangé 10 buts et des fiches de 2 victoires et 2 défaites.


Dans l'ouest, une parité qui fait peur!

Les Sharks se sont aiguisé les dents en séries de fin de saison l'an dernier, mais un navire de Montréal a provoqué un véritable désastre naturel dans les eaux du Pacifique, tuant le rêve des requins de nager avec la Coupe Stanley. La coque du petit bateau à voile de St-Louis, qui a eu besoin d'une très grande bourrasque pour le propulser en série de fin de saison, ne pourra résister longtemps aux assauts de l'équipe de Martin Poitras. Ce dernier a choisi la stabilité pour sa formation. Pas de transaction depuis le 30 décembre, et la dernière transaction ''majeure'' du club remonte quant à elle en juin 2005. Les Sharks, c 'est David Vyborny et Bill Guerin qui sont les 2 meilleurs marqueurs de l'A.H.S.Q en carrière avec 219 et 211 points en 2 saisons respectivement. Le gardien des Blues Dan Cloutier sera devant son but, muni d'une bonne veste de sauvetage, espérant qu'un harpon lancé par ses coéquipiers, pourra le débarrasser de l'un des deux poissons en or de San Jose, car sinon, l'eau pourrait monter aussi vite qu'en 4 parties. Ce n'est pas que St-Louis soit une mauvaise équipe. Ils ont égalé les choses cette saison avec San Jose en démontrant une fiche de 2 et 2 en 4 rencontres. Mais Marty Turco est tellement solide devant la cage des Sharks et la défensive (meilleure équipe avec 193 buts alloués cette saison) joue toujours un cran au-dessus de son potentiel sur papier.

Philippe Poitras est fier de son équipe. Il pourrait vous en parler pendant des heures. Et il a raison, car il est sur le point de redonner ses lettres de noblesses aux Oilers d'Edmonton. Il a entre ses mains l'une des équipes les mieux balancé de la ligue. Khabibulin est décevant pour les clubs adverses, la défensive est robuste, et l'attaque au centre est impressionnante avec les Richards, Marleau et Roenick, ce dernier, qu'ils ont reçu en cadeau de Montréal. Mais les Kings pourrait surprendre. Équipe très active sur le marché des transactions, mais quand même rien de comparable avec celle de Chicago, Olivier Lagacé compte sur le duo dynamique Tchek en Jaromir Jagr et Dominik Hasek. Lagacé est un autre DG qui espère que la guigne Martin Brodeur (car il l'a laissé aller lui aussi) ne le rattrapera pas. Depuis l'échange historique qui envoyait Wayne Gretzky des Oilers aux Kings à la fin des années 80', il y a toujours eu une certaine rivalité non naturelle entre les 2 clubs. Mais cette année, en saison régulière, les Oilers n'ont pas senti cette rivalité alors qu'ils n'ont pas perdu une seule fois en 4 parties contre la formation Hollywoodienne, affichant un dossier de 3 victoires et un match nul. Fait à mentionner également que l'an dernier, les 2 clubs s'étaient rencontrés en première ronde, et que les Oilers avaient balayé la série en 4 rencontres consécutives.

Simon Rodier, le roi de la bougeotte, comme serait tenté de l'appeler affectueusement certains de ses confrères. Le domaine de l'immobilier a été plus que prospère cette saison à Chicago, et sur la glace, les Hawks ont également atteint cette prospérité avec une saison de 100 points. Ce qui rend cette série intéressante entre Chicago et les Blue Jackets de Columbus, c'est le fait qu'ils soient aux positions 1 et 2 de leur division, et qu'avec également 100 points aux classements, seul les 3 victoires de plus à leur fiche ont permis aux Jackets de se donner l'avantage de la patinoire. Le joueur qui pourrait bien faire toute la différence en faveur de Columbus est le Québécois Roberto Luongo. Il se trouvait devant le filet lors des 6 victoires de Columbus en 9 parties contre Chicago cette saison.

On a l'impression que la saison des Coyotes et que celle des Flammes se ressemble étrangement. On a effectivement l'impression que leur saison respective s'est faite sur le coup de bonnes longues séquences. Il faut s'attendre à l'un des plus beaux duels de gardiens de cette ronde préliminaire entre Jose Theodore et Mikka Kiprusoff. Cette saison en 4 matchs entre les 2 formations, se fût très serré lors des affrontements et chacune des deux équipes remporta 2 victoires. On serait porté à croire dans les faits que c'est l 'offensive des Flammes qui pourrait faire la différence dans cette série en observant leur sommet dans l'A.H.S.Q de 293 buts marqués cette saison. Car en effet, lorsque l'on regarde de l'autre côté de la patinoire, on se rend compte que les Coyotes mise sur un seul véritable pilier en attaque en Vincent Lecavalier.

En terminant, un collègue journaliste de Detroit a bien voulu se mouiller à ma demande au jeu des prédictions pour cette première ronde éliminatoire de la Coupe Stanley 2005-2006. Alors, voici ce qu'il en pense : Dans l'est : Rangers en 5, Bruins en 6, Sabres en 7 et Maple Leafs en 6. Dans l'ouest : Sharks en 5, Oilers en 5, Black Hawks en 6 et Coyotes en 7. Le journaliste du Detroit time a rajouté à la fin de notre conversation téléphonique que les Sharks de San Jose ont bien de la chance de retrouver les Blues sur leur route maritime, car ils auraient eu bien du mal à sortir les Red wings.

Bonne série à tous les partisans et bonne chance à toutes les équipes.

Reggie Strial, A.H.S.Q Magazine.


shop.NHL.com
Ceci est le site officiel de l'Association de Hockey Simulé du Québec. AHSQ et le logo de l'AHSQ sont des marques enregistrée de l'Association de Hockey Simulé du Québec. Tous les logos des équipes de l'AHSQ sont des propriétées intellectuelles de l'AHSQ et de leurs propriétaires respectifs et ne peuvent être reproduits sans l'autorisation de l'AHSQ Enterprises, L.P. (c) 2004. Tous droits réservés.